Enseignements
2- Les enseignements assurés
Chinois
Présentation de la discipline
LE CHINOIS AU LYCEE
Français
Cour des droits de l’homme et Littérature comparée
Sujets d’Amérique du Nord 2011
SUJET DE PONDICHERY 2011
LE GONCOURT DU GONCOURT DES LYCEENS
DE LA FRANCE A LA FRANCOPHONIE
BAC BLANC COMMUN N°2
BAC BLANC COMMUN N°1
Histoire-Géographie
voyage à Florence autour de la notion de patrimoine
Visite à la Maison de la Région ...
Martin Schulz
Blog H&G
Voyage à Berlin
HiDA et enseignement du fait religieux suite et fin
Enseignement du fait religieux et Histoire des arts
Voyage à Munich
Bac blanc 2010
Latin
VOYAGE à ROME et POMPEI
Mathématiques
Bac Blanc Maths TS
SVT
BOURSE AUX LIVRES
Congrès trinational des sciences
Vie du lycée
BOURSE AUX LIVRES rentrée 2017/2018
Accès au téléservice LSL
Message destiné aux élèves bachelier en 2016
CONSIGNES DE SECURITE
Diplôme du baccalauréat 2015
CAMPAGNE DE BOURSE PROVISOIRE
Lettre du Ministère aux parents
RESTAURATION LYCEENS 2015-2016
BOURSE DANS LE SECOND DEGRE
Projet d’établissement
MEDIATEUR ACADEMIQUE
Action Culturelle
Le Goncourt des Lycéens 2013
Visite du parlement
LES BIBLIOTHEQUES IDEALES 2011
Voyage d’études à Paris
Conseil d’administration
CONSEIL D’ADMINISTRATION 2015/2016
International : Voyages et Partenariats
Compte - rendu du voyage à St Petersbourg
Rencontre
Site Du Partenariat avec Moscou
Voyages et Echanges
Contacts
Les représentants des parents d’élèves au Conseil d’Administration
Contacts
Adresses Utiles
Poubelle
Inscription prépa ECS
essai
Mentions légales
Arts
Théâtre - Expression dramatique
blog de l’option théâtre
Les cordées de la réussite
L’option Histoire des Arts
Enseignement du fait religieux et Histoire des arts
FLE
le FLE (français langue étrangère)
Internat
Internat
INTERNATIONAL & SPÉCIFICITÉS
Les Enseignements Spécifiques au Lycée International
Les sections internationales
Examens spécifiques
Examens spécifiques
Section Anglophone
Flyer de la section anglaise
The Cherry Orchard
September Section presentation meeting / Documents
Section Russe
partenariat franco-russe
Publication au Journal Officiel
Section Russe : Présentation et informations utiles
Le mot du proviseur
Art et géographie
Patrimoine du lycée international : Actions 2012 et perpectives
Le mot du proviseur
Patrimoine
JEP 2013
Journées du patrimoine 2011
Une histoire...
Prépa ECS
CPGE convention application pontonniers
Les Classes Préparatoires E.C.S
Présentation
Adresse et Plan d’accès
Internat & Restauration
Restauration
Internat
S’INSCRIRE
2nde - LES ENSEIGNEMENTS D’EXPLORATION
1ère Littéraire à procédure spécifique
ABIBAC
Candidature pour la seconde section internationale
Fonctionnement de l’établissement
ADMISSIONS 2017/2018
Plaquettes de présentation des sections
 

Il n'y a pas d'autre article dans cette rubrique




















Martin Schulz

lundi 21 octobre 2013 par Webmaster

Mardi 8 octobre 2013,

nos deux classes de première d’histoire-géographie et d’OIB ont rencontré au sein de notre lycée le président du Parlement de l’UE, Martin Schulz, dans le cadre des cours d’ECJS (Education Civique Juridique et sociale) et d’histoire.

Cette rencontre avait pour but d’échanger avec un haut représentant politique européen. De nationalité allemande, social-démocrate, Martin Schulz est depuis deux ans à la tête du Parlement européen jusqu’aux prochaines élections qui auront lieu au printemps 2014. La fin de son mandat coïncidera avec le renouvellement des eurodéputés élus en 2012. Ce mandat raccourci (les députés européens sont élus pour 5 ans au suffrage universel depuis 1979) s’explique par la mise en place en 2014 des modifications apportées par le traité des Lisbonne (2009) qui entend adapter les institutions aux élargissements successifs de l’UE portant aujourd’hui le nombre d’Etats membres à 28. Selon ce traité, le nombre de députés qui était jusqu’alors de 766 sera réduit à 751 membres.

Nous avons fait la connaissance d’un homme très ouvert, accessible, pédagogue, n’hésitant pas à répondre à nos questions en agrémentant ses réponses d’anecdotes personnelles et surtout très à l’écoute de nos attentes.

Les questions posées portaient majoritairement sur les thèmes d’actualité. Il a tout d’abord été question du Royaume-Unis et donc de la question de l’Europe à géométrie variable (certains pays appartiennent à la zone euro, d’autres non, certains Etats appartiennent à l’espace Schengen, d’autres non) et des velléités de certains Etats membres à prendre leur distance vis-à-vis de l’UE. 

Martin Schulz a réaffirmé sa position concernant la nécessité de rester dans l’UE et d’éviter à tout prix une « renationalisation » de l’Europe. « L’Europe ne va pas bien » a concédé Martin Schulz, mais cela n’autorise pas un repli des Etats sur eux-mêmes, repli qui ne peut être une solution face aux problèmes. Les Etats européens doivent lutter contre les extrémismes, notamment en Grèce (pour répondre à une question sur les menaces que fait peser le parti Aube dorée) et doivent respecter une des valeurs fondamentales de l’UE : la démocratie (question sur la Hongrie).

A la question de l’un de nous sur sa position sur la Turquie, candidate depuis les années 60 à l’entrée dans l’Europe, le président a répondu qu’il était favorable à l’entrée de ce pays dans l’UE et a encouragé tous ceux qui s’y opposent à visiter la Turquie, un pays européen à ses yeux. Martin Schulz a enfin répondu avec émotion à une question sur les problèmes d’immigration illégale et plus particulièrement sur les naufrages qui font de la mer Méditerranée une mer porteuse de malheur pour tous ceux qui aspirent à trouver en Europe une vie meilleure. Il a condamné les propos de certains dirigeants italiens et s’est montré solidaire de tous ceux qui apportent leur aide aux naufragés.

Une deuxième série de questions a porté sur le fonctionnement du Parlement et plus particulièrement sur les dépenses occasionnées par les déplacements des eurodéputés entre leurs différents lieux de travail. Selon Martin Schulz, le siège du Parlement est à Strasbourg et doit rester dans la capitale alsacienne. S’il reconnait que les dépenses peuvent être lourdes il considère qu’elles se justifient tout d’abord par le fait que la localisation du siège est fixée dans les traités et ensuite parce qu’il est nécessaire à ses yeux de ne pas concentrer toutes les institutions européennes dans une même ville. Il rappelle aux Allemands qui souhaiteraient un seul lieu de travail qu’il faudrait alors, pour être tout à fait cohérent, déplacer également le siège de la banque centrale européenne (à Francfort). Cet argument a le don de faire taire les opposants allemands au siège strasbourgeois.
Pour finir, nous lui avons posé des questions sur son parcours. Faisant suite à un article de la semaine précédente qui nous avait appris qu’il avait refusé un poste de ministre dans le nouveau gouvernement Merkel, Martin Schulz a montré combien sa vie politique avait pris rapidement une orientation européenne. Ce plus jeune maire d’Allemagne (il avait alors 30 ans) a placé sa vie au service de ses idées politiques en faveur de la construction de l’Europe. A la question « vous considérez vous plus comme Allemand ou comme Européen ? », Martin Schulz, député européen depuis plus de vingt ans, a répondu que l’un et l’autre étaient indissociables. Il reste allemand et son parcours a été européen certainement parce qu’il est allemand. Son histoire familiale (ses parents se sont mariés en 1940, son père en uniforme) a déterminé son orientation en faveur de la construction européenne.
Cette rencontre a été particulièrement enrichissante et instructive. Le temps de cette rencontre du mardi 8 octobre et le temps d’une rencontre de préparation en septembre avec des « Jeunes Européens », l’Europe s’est incarnée devant nous dans des hommes plus ou moins jeunes, engagés pour la cause européenne chacun à leur manière. Ils nous ont montré une Europe vivante, pas si lointaine de nous, contrairement à ce que l’on pense.

Les élèves de 1ère L/ESHGtrad2